L’édito

Si vous consultez ce site web… c’est que la Culture vous intéresse. Qu’elle vous importe. Peut-être même êtes-vous convaincus que la Culture apporte à votre vie, à nos vies, quelque chose d’essentiel, … de l’humanité peut-être ?

Nous en sommes convaincus. Nous, « les travailleurs du secteur socioculturel » comme on nous définit parfois, pensons, modestement, mais avec force et conviction qu’une société qui prend soin de sa Culture est une société plus humaine, plus critique, plus tolérante, plus pacifique.

Mais que veut dire prendre soin de sa Culture ? Cela veut dire soutenir ses artistes, soutenir la création, mettre en place des dispositifs pour que les œuvres et les publics se rencontrent. Plus largement, c’est travailler au développement des droits culturels de l’ensemble de la population.

Un dispositif, c’est notamment un décret, réfléchi, mûri, pensé depuis 2013 et d’application pour tous les Centres culturels en Fédération Wallonie Bruxelles ; et donc ceux de Spa-Jalhay-Stoumont, de Welkenraedt, de Verviers, de Dison, de Theux, de Stavelot-Trois-Ponts également.

Ce décret, ambitieux pour la politique culturelle en Fédération Wallonie-Bruxelles, est maintenant en vigueur.

Mais il n’est que partiellement financé. Le scénario de financement plafonné et progressif sur 5 ans compromet la mise en œuvre des dispositifs particuliers de spécialisations, d’intensification, d’extensions de territoire, …pour lesquels des reconnaissances ont pourtant été obtenues.

Le budget alloué aujourd’hui à la Culture par la Fédération Wallonie-Bruxelles ne permet pas de soutenir sa propre politique ; les équipes, les communes et les acteurs culturels sont laissés dans un climat d’insécurité jamais ressenti jusqu’ici et confrontés à une angoisse grandissante : comment prendre soin de la Culture lorsque les représentants politiques qui la défendent peinent à dégager les moyens de la sauvegarder ?

Nous sommes inquiets et les communes qui investissent dans la Culture le sont elles aussi. C’est le cas à Stavelot et à Trois-Ponts, où le soutien a été accentué ces dernières années.

Nous attendons de ceux à qui la gouvernance sera confiée demain, qu’ils joignent l’acte à la parole ; qu’ils accordent à la Culture une place non seulement dans leurs discours mais également dans leurs budgets. Elle qui participe grandement au développement économique, social et humain de nos territoires.

Ce débat, de la sauvegarde d’une politique culturelle volontariste et assumée, est aussi peut-être le vôtre. Nous serons heureux de l’écho que chacun et chacune d’entre vous pourrez lui donner.

Un Mémorandum des priorités pour le secteur des Centres culturels a été rédigé par l’Association des Centres Culturels (ACC) et le Réseau des Professionnels en Centres culturels (Astrac) dans le cadre des élections régionales et fédérales 2019-2024.

Consultez le ICI.

 

Solidairement avec les Centres culturels de l’Arrondissement,

L’équipe du Centre culturel Stavelot Trois-Ponts